Managing through Technology
AACSB AMBA
  • 20.
  • 11.
  • 2017

Soyez curieux et changez le monde

 « Nous sommes tous créateurs ». Nils Aziosmanoff, expert en innovation et président cofondateur du Cube, a interpellé nos étudiants en ouverture de la troisième Semaine de la Créativité et de l’Innovation. Histoire de bien comprendre pourquoi -et comment- il est fondamental de développer sa créativité aujourd’hui.

Les technologies galopent, le numérique se démocratise et invite chacun à dépasser ses capacités. Les défis environnementaux, économiques et sociaux auxquels font face l’humanité imposent de changer notre « logiciel interne ». L’intelligence connective et les « machines qui pensent » vont accélérer les découvertes et les solutions. Dans ce contexte plus complexe, les « potentiels » sont plus importants que les acquis. L’éducation a taylorisé l’accès au savoir, c’est cela qui est remis en question aujourd’hui. Penser le futur nous demande de modifier nos schémas, et pour cela de développer notre créativité.

Former des virtuoses plus aptes à la compétition, comme le font toutes les écoles, n’est plus en phase avec notre époque où le savoir est accessible partout et tout le temps, et où la coopération est essentielle. Savoir s’adapter à l’incertain et à la complexité demande d’avoir confiance en soi, de sortir des cadres. Or, notre environnement, notre éducation, nous autorisent peu à casser les codes. Le rôle des formateurs est essentiel en cela : aujourd’hui, il est d’accompagner chacun dans le développement de son potentiel. C’est le but de la Semaine de l’Innovation et de la Créativité, dont il faut saluer l’existence ! L’apprentissage de l’autonomisation et du partage est la clé de tout. Utilisez les nouveaux outils pour imaginer, prototyper, tester, apprendre de ses échecs et recommencer… Comme dit le dicton, « derrière tout obstacle, il y a une opportunité ! ».

Mon conseil ? Pour développer la pensée créative, soyez curieux comme un enfant, travaillez sans à priori. Le récit commun permet d’échanger et de collaborer, mais il peut aussi nous enfermer dans des modèles normatifs. Partez de l’idée que l’utopie est juste une idée qui n’a pas encore été réalisée. Le progrès repousse chaque jour un peu plus les limites du possible, pour anticiper le changement, détectez les signaux faibles, ne vous interdisez aucun domaine d’exploration, devenez transdisciplinaire. La créativité, comme la nature, teste en permanence des scénarios inédits en créant de nouveaux liens. Le numérique favorise les hybridations, les percolations créatrices de nouvelles valeurs. Pour être agile dans le monde qui vient, n’ayez pas peur, osez !

 

Share this